page1couleursstxt

elle commence il y a environ six mois. Je viens de terminer les ultimes retouches à mon album d'héroïc fantasy, "Rey", que je transmets à mon éditeur qui se charge de le publier "dans les plus brefs délais" (rétrospectivement, ça fait un peu rire, mais il a ses excuses). Je me retrouve donc temporairement sans travail. Je pourrais, certes, avancer la suite de Rey, mais attendre la sortie du premier album est préférable, mon éditeur Foolstrip et moi-même avons donc convenu d'une pause.


Ainsi, à la recherche de boulot, idéalement dans la BD, je fais virtuellement la connaissance d'un scénariste très sympathique qui me présente un scénario irrésistible, que je relis plusieurs fois pour bien en apprécier l'humour et l'efficacité. Je précise ici que je tairai son nom et tout détail de ses textes, pour d'évidentes raisons de confidentialité.


Pour lui manifester mon enthousiasme, je dessine donc cette planche, qu'il aime beaucoup, tellement même qu'il me demande la suite, quelques pages supplémentaires, pour les présenter à son éditeur (dont je tairai également le nom, bien sûr) en vue peut-être d'un bel album.


Hélas ! (mais puis-je vraiment dire hélas), l'éditeur Bac@BD arrive là-dessus, et me propose immédiatement de signer ce fameux contrat à propos d'un autre album dont vous avez le plaisir (du moins j'espère) de découvrir quelques cases en exclusivité. Et les délais sont, comme de juste, aussi serrés que la ceinture d'une anorexique gréviste de la faim.


J'accepte la proposition de Bac@BD, bien sûr, mais je garde espoir pour donner une suite à cette première planche ! Allez, Tyef, que diable, tu vas bien trouver quelques heures par ci par là, entre deux pages, pour avancer sur cette autre histoire… Eh bien non, le temps est rare, de nos jours (si si, plus qu'hier), et les rares moments trouvés n'ont servi qu'à dessiner un ensemble décousu et donc trop mauvais pour que je le présente ici.


Désespérant ! Je ne voulais pas lâcher ce scénariste qui m'a fait confiance, comptait sur moi ! Mais je ne pouvais pas non plus bâcler mon travail pour Bac@BD ! Malheureux, j'envoie il y a deux jours un mail à ce scénariste, lui précisant que je ne pourrai plus avancer sur ce dossier avant le mois de juin. Comment le prendra-t-il ? Il sera forcément déçu, inquiet…


Réponse : "vu le manque de nouvelles j'avais compris que le dossier était en stand by. J'ai trouvé un autre dessinateur qui fera l'affaire"


Bon, ben visiblement il s'en remettra.


Preuve, s'il en était besoin, que je ne peux pas tout faire, et que le travail d'un auteur de BD ne consiste pas seulement à faire de beaux dessins mais aussi connaître ses limites, et savoir dire stop le premier.


Bonne chance à cette histoire, qui se fera donc sans moi. Il m'en reste des tonnes d'histoires, à illustrer, inventer, sublimer…


… à commencer par l'album pour Bac@BD en cours…